Le Compendium
      Albert Balasse

Exemples d'utilisation du "Barême"
proposé par la Maison Exupère
lors du passage du carat (de 205 mg) au carat métrique (de 200 mg)

C'est par la loi du 22 juin 1909 que l'abandon du carat de 205 mg au profit du carat métrique de 200 mg est devenu effectif, malgré l'opposition des bijoutiers et joailliers. Les multiples de ce carat de 205 mg, que l'on a alors appelé carat ancien, étaient 2, 3, 4, 8, 16, 32, 64, 100, 200, 300, etc, et il était divisé en 64 parties donnant les subdivisons 1/2, 1/4, 1/8, 1/16, 1/32 et 1/64. Pourtant, le Système métrique rendait obligatoire, depuis 1840, l'utilisation du kilogramme et de la division décimale. Les "ennemis du mètre" avaient fait preuve de persévérance.

Dans leur ouvrage de 1881, "
DIAMANT et PIERRES PRÉCIEUSES", les auteurs indiquent qu'avant la bataille pour la disparition du carat de 205 mg, une uniformisation avait été suggérée par L. Exupère pour que son "poids" corresponde partout à 205 mg :

DIAMANT et PIERRES PRÉCIEUSES - 1881
Ed. Jannettaz - E. Fontenay
Em. Vanderheym - A. Coutance

(D'après un document BnF Gallica traité par Le Compendium)

Le BARÊME EXUPÈRE facilite le passage du carat ancien, uniformisé à 205 mg au carat métrique de 200 mg.

carat ancien de 205 mg

carat métrique de 200 mg

A gauche, un carat ancien de 205 mg à la marque L. Exupère et, à droite, un carat métrique de 200 mg portant probablement celle de Paul WALTON (W dans un ovale). Notre exemplaire de carat métrique est légèrement plus grand que celui de carat ancien - les cotés mesurent respectivement 6,5 et 5,5 mm - cela s'explique par la différence d'épaisseur. On remarque que, seul, le carat métrique porte la marque du poinçon de "vérification primitive" apposé par le service des poids et mesures pour garantir la validité de la valeur indiquée lors de sa mise en service. Il s'agit de la marque "à la bonne foi" symbolisée par une poignée de main.

Le BARÊME édité par la Maison EXUPÈRE vers 1910 - 26 pages de tableaux au format 10 x 15 cm

Relations de poids entre l'ancien carat (C.A) et le carat métrique (C.M)

Premier exemple

Page 10

Les tableaux donnant les relations de poids entre l'ancien carat (CA) et le carat métrique (C.M) ont été établis par la juxtapostion de deux échelles parallèles, correspondant l'une au carat métrique de 200 mg divisée en 100 parties, l'autre au carat ancien de 205 mg divisée en 64 parties.
Les lignes horizontales, tirées de droite à gauche, d'un point quelconque de l'échelle du carat ancien, donnent, à moins de 1/100e près, dans celle du carat métrique, la valeur exacte correspondante.

Exemple : Prenons une pierre pesant, en CA à 205 mg : 2 carats 1/2, 1/8, 1/32, 1/64, soit 171/64. En faisant les calculs de transformation en C.M à 200 mg, calculs fort longs et compliqués, nous trouvons que cette pierre pèse un peu moins de 2 C.M 74 centièmes.

En nous reportant au tableau de 2 C.A et demi à 3 C.A de la page 10, nous voyons que la ligne horizontale  correspondant à 2 C.A 1/2, 1/8, 1/32, 1/64, nous donne d'abord, la valeur totales en 64ème de C.A, soit 171, et qu'elle se profile entre 2 C.M 73 et 2 C.M 74.

Or, dans une pesée, l'écart devant toujours être au profit de l'acheteur, on appliquera donc le poids de 2 C.M 73, c'est-à-dire celui immédiatement au-dessus de la ligne de profil horizontal; et l'on peut se rendre compte que l'erreur commise sera toujours inférieure à 1/100e de C.M, qui est la plus petite unité de pesée possible en carat métrique.

Deuxième exemple

Page 25

Page 14

Troisième exemple

Page 25

Page 15

Relation entre les prix de l'ancien et du nouveau carat

Ces deux tableaux du "BARÊME" dont nous n'avons représenté que les parties hautes et basses, donnent la relation entre les prix du carat ancien (CA) et du carat métrique (C.M).
Par exemple, dans le tableau 1, une pierre estimée 70 francs le carat (pesée au carat à 205 mg) ne ressort plus qu'à 68 francs et 29 centimes le carat (pesée au carat métrique à 200 mg
Inversement, dans le tableau 2, une pierre cotée 70 francs le carat (pesée au carat métrique à 200 mg) aurait été cotée 71 francs et 75 centimes le carat (pesée au carat ancien à 205 mg).

De nos jours, le carat métrique est une unité légale, hors système international d'unités (SI), qui "peut être employée dans le commerce des diamants, perles fines et pierres précieuses". Dans ces limites, la dénomination carat métrique est donnée au double décigramme. Ce lot de "diamants" (il faut rêver) pèsent 2 carats métriques, c'est-à-dire 0,4 gramme...

Retour vers la balance-carat de poche L. Exupère :
Vers deux autres balances carats ou une série de poids carats métriques  présentes dans le Compendium :

Balance-carat à levier
L. Exupère

Petite balance-carat de poche Série de poids carats métriques sur taquet

Copyright ©  2007/2019 / Le Compendium - Albert Balasse / Tous droits réservés

ACCUEIL

MECANIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                         

 

356 / 17 décembre 2019