Le Compendium
      Albert Balasse

 

Microscope à niche
A. Krüss (Hambourg)

Microscope à niche par A. KRÜSS (Hambourg) - Hauteur minimum 30cm - Vers 1860

La colonne au profil inhabituel et la large semelle lestée assurent solidité et stabilité au microscope.

La mise au point grossière s'effectue par glissement du tube optique. Le réglage fin est réalisé en agissant sur la platine sur laquelle on place la préparation à observer : le bouton de commande situé près de la niche permet de la déplacer verticalement et lentement. L'éclairage est assuré par un miroir concave et un diaphragme à disque. L'objectif scindable permet de moduler le grossissement.

Une "cuve à fond de glace et parois de cuivre", telle que celle qui est évoquée par Arthur CHEVALIER dans L'ETUDIANT MICROGRAPHE, accompagne l'instrument. Elle est utilisée pour les observations en milieu liquide et, par exemple, pour l'examen de la circulation du sang dans les nageoires des très petits poissons ou dans la queue des têtards de grenouille. Cette cuve de 6,2 x 2,3 x 0,8 cm se pose sur la platine du microscope et des dispositifs doivent être imaginés pour y maintenir les spécimens trop remuants...

Pour le rangement, chaque élément prend sa place dans un coffret en acajou de belle facture :

Deux microscopes à niche du Compendium : ils se ressemblent un peu mais l'un mesure 7,5 cm et l'autre 30...

Copyright © Le Compendium / Albert Balasse  - 2007/2018 - Tous droits réservés

MICROSCOPES

ou :

ACCUEIL

OPTIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                                 Albert BALASSE

 

327 / 5 septembre  2018