Le Compendium
       Albert Balasse

Chambre claire Nachet
pour microscope

La chambre claire sert à reproduire facilement, par le dessin, un objet vu au microscope. On l'utilise aussi pour mesurer le grossissement de ce dernier. L'instrument doit être positionné au-dessus de l'oculaire du microscope par l'intermédiaire d'un collier qui enserre l'extrémité supérieure du tube optique. Comme on le voit sur la photographie à gauche, il peut basculer à 180° et permettre une observation classique à travers l'oculaire.

Reproduction d'un objet vu au microscope

La chambre claire permet de superposer l'image virtuelle donnée par le microscope et la pointe du crayon qui en suit les contours et les transcrit sur une feuille de papier placée près du microscope.

Dictionnaire de l'Industrie et des Arts Industriels
par E.-O. LAMI
- 1882

Au milieu, le dessin en coupe montre la marche des rayons lumineux qui pénètrent dans l'œil de l'observateur. ABCD est un prisme à section parallélogramme qui déplaçe latéralement le rayon provenant de la pointe du crayon. ABE est un prisme additionnel plaqué contre le prisme précédent de manière à ce que les rayons traversant le microscope ne subissent aucune déviation. Une couche d'or placée entre les prismes permet d'augmenter le pouvoir de réflexion tout en laissant passer les rayons lumineux. Un verre bleu pivotant V peut être tourné soit du côté de l'oculaire soit du côté du papier afin de tendre vers l'équilibre lumineux entre l'image de l'objet vu à travers le microscope et la pointe du crayon.

Le micrographe observe, à travers la chambre claire et le microscope, une préparation d'écailles de papillon en même temps qu'il voit, grâce à la chambre claire seule, le crayon qu'il tient au-dessus de la feuille destinée au dessin. Il peut, avec la pointe de son crayon, suivre les contours puis les détails internes des écailles et obtenir une image fidèle.

La face d'entrée du prisme, côté crayon, est légèrement oblique, afin que les rayons puissent lui parvenir de biais et en dehors du champ des éléments mécaniques du microscope. Cette disposition permet d'écarter la feuille, sur laquelle on dessine, du pied du microscope. Par suite et afin de réduire la distorsion de l'image, on utilise une petite planche à dessin inclinée comme le montre l'image tirée du Journal of the Royal Microscopical Society d'août 1883.

Détermination du grossissement du microscope

Une méthode de détermination du grossissement du microscope utilise la chambre claire et un micromètre objectif : il s'agit d'une lame qui porte une échelle divisée en fractions de millimètre.

Micromètre objectif au 1/100 mm - NACHET - PARIS

La gravure, très fine, est réalisée au centre d'un disque de verre montée sur une plaquette métallique de 76 x 26 mm. L'échelle mesure 2 mm et est divisée en 200 parties égales à 1/100 mm. Elle est entourée de cercles concentriques qui facilitent son repérage au microscope ...

La chambre claire permet de superposer l'image de cette gravure à celle d'une règle millimétrée disposée près du microscope, parallèlement à la graduation de la lame. On choisit deux divisions suffisamment éloignées l'une de l'autre sur l'échelle du micrométre, 0,5 et 1,5 mm pour notre exemple, et on les repère par deux traits de crayon sur une feuille placée à côté du microscope dans le champ de vision de la chambre claire. Il suffit de mesurer la distance entre les deux traits tracés au crayon et de faire le rapport avec celle séparant les deux divisions du micromètre.  

12 cm, soit 120 mm, de notre double-décimètre correspondent à 100 parties du micromètre, soit 1 mm. Le rapport des deux longueurs exprimées dans la même unité, nous donne le grossissement : 120 mm/1 mm = 120.

PHYSIQUE POPULAIRE par Émile DESBEAUX - Bibliothèque Camille Flammarion - Paris - 1894
Document "Le Compendium"

Copyright ©  2007/2020 / Le Compendium - Albert Balasse / Tous droits réservés

ACCUEIL

OPTIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                                 Albert BALASSE

 

(Versions initiale de 2007 modifiée en 2010 puis 2015)